User Tools

Site Tools


Sidebar

Sidebar

Accueil

Menu Linux

Menu Windows

Menu Android

I. Partie LINUX

  • Préliminaire

Introduction Linux

LiveCD Linux

  • Installation

LiveCD Ubuntu

Installation Ubuntu

Ubuntu sur Netbook

Installation sur support USB

Installation sans CD-ROM

Installations, mise à jour

Réinstallation/Migration version Ubuntu

Applications Ubuntu

Documentation-Aides

* Aller plus loin

Arborescence Ubuntu

Recherche Ubuntu

Edition Linux

Terminal & Super Utilisateur

Commandes Linux (1)

Commandes Linux (2)

Utilisateurs, groupes, droits

Matériel

Imprimante Linux

Compression-Archivage

Déplacer le /home

Bureau-Gnome

Environnement graphique

  • Réseau

Connexion Linux

Réseau Linux

Paramétrage routeur

Analyse Réseau - Gestion parc

Partages,Transferts

Disque-Réseau

Contrôle à distance

Serveur Linux

OpenVPN

Sécurité Linux

Migration Linux Petite entreprise

  • Utiliser des applications Windows

Virtualisation

Wine: Applications Windows sous Linux

  • Téléphonie VOIP

Asterisk, TrixBox, Elastix

Routeur double Wan

  • Maintenance, dépannage

Sauvegarde

Sauvegarde Linux

Synchronisation Linux

Dépannage Ubuntu

Antivirus Linux

Grub

Grub2

Partitions Linux

Fichier fstab

Récupération de fichiers, partitions

  • BDD

BDD Linux

Access/MySQL

Talend Open Studio

II. Partie commune

Présentation

  • Internet

Navigation Internet

Thunderbird (1)

Thunderbird (2)

Thunderbird (3)

Courrier GMail

  • Création de site

Joomla

  • Bureautique

Open Office

  • Graphisme

Picasa

  • Photo

Photo: Théorie

Photo: Pratique

Diaporama, site photos

Retouche: Gimp

  • Téléphone

Téléphonie

  • Multimedia

YouTube

Musique

Télévision

  • BDD

Access/MySQL

III. Partie WINDOWS

  • Préliminaire

Logiciels Windows

Utilitaires Windows

  • Internet

Connexion Internet

Export OutlookExpress

Changement d'ordinateur

Agenda

Blog: Dotclear

Exploration/Dépannage Internet

  • Création de site

Joomla

Dreamweaver

  • Réseau

Partage Connexion

Partage Fichiers

Partage Imprimante

Transfert Fichiers

  • Dépannage

Prévention-dépannage Windows

  • Divers

Anti-virus

Gravure CD

Installation périphérique Windows

Partitions Windows

Organisation disque dur

Sauvegarde-Synchronisation Windows

Putty

Contrôle à distance

Bash Shell

IV. Partie Android

Sidebar

Smartphone

Messages pour le Web

sauvegarde-linux

Sauvegarde Linux

En Linux, comme en Windows, il faut faire des sauvegardes des fichiers importants. Différentes solutions de sauvegarde sont proposées ici:

  • une solution Backup-manager, très complète, en ligne de commandes
  • des solutions graphiques, plus simples (BackerUpper, etc…)
  • des solutions en ligne de commande
  • des sauvegardes de type particulier.

Une autre approche à considérer également est la synchronisation, voir chapitre suivant.

1. Backup-manager

Backup-manager est un outil très puissant qui apporte une solution de sauvegarde simple, automatique et sûre.

Backup-manager offre les fonctions suivantes:

  • sauvegarde les données sous forme d'archive tar/dar (à intervalle régulier ou sur demande)
  • efface les vieilles sauvegardes,
  • compresse les sauvegardes, peut les découper en plusieurs fichiers de taille déterminée,
  • ne sauvegarde que les différences entre les sauvegardes (sauvegarde incrémentale),
  • peut graver automatiquement les sauvegardes sur CD/DVD,
  • exporte les sauvegardes sur une machine distante,
  • propose plusieurs outils de sauvegardes.

Installation

Pour l'installer de façon classique:

  • passer par le gestionnaire de paquets Synaptic
  • en ligne de commande, entrer
sudo apt-get install backup-manager

NOTA A la fin de l'installation, backup-manager est déjà configuré par défaut pour la sauvegarde de /home (archives compressées en .tar.gz, durée 5 jours) dans le répertoire /var/archives. Donc, attention de ne pas saturer de partition avec la sauvegarde du /home.

Configuration

Pour l'essentiel, se reporter à la documentation Ubuntu http://doc.ubuntu-fr.org/backup-manager.

Le fichier de configuration est en /etc/backup-manager.conf.

Pour l'éditer, prendre au choix gedit ou nano. Le premier offre des possibilités de coloration du texte plus parlante (Affichage/Mode coloration/Script/sh).

 gksudo gedit /etc/backup-manager.conf

https://mail.google.com/mail/u/0/#search/geneanet

Le fichier se compose de plusieurs sections dans lesquelles les paragraphes de commentaires expliquent les paramètres à configurer:

Répertoire Sauvegarde

Les commandes apparaissent sous la forme:

export BM_REPOSITORY_ROOT=“/var/archives”

Laisser les paramètres par défaut, sauf le premier pour l'emplacement des archives:

BM_REPOSITORY_ROOT=“/home/BACKUP” Emplacement à définir pour la sauvegarde

BM_REPOSITORY_SECURE=“true”

BM_REPOSITORY_USER=“root”

BM_REPOSITORY_GROUP=“root”

BM_REPOSITORY_CHMOD=“770”

BM_ARCHIVE_CHMOD=“660”

Pour les sauvagardes, idem pour les paramètres suivants:

BM_ARCHIVE_TTL=“5” Pour une durée de vie (TimeToLive) de 5 jours de l'archive

BM_REPOSITORY_RECURSIVEPURGE=“true”

BM_ARCHIVE_PURGEDUPS=“true”

BM_ARCHIVE_PREFIX=“$HOSTNAME” Préfixe du nom de l'archive avec le nom de l'ordinateur-origine

BM_ARCHIVE_METHOD=“tarball” Méthode classique par défaut

Méthode de sauvegarde

Tarball

Conserve la liste des fichiers sauvegardés dans un fichier texte (tar tout seul ne fait que conacaténer les fichiers ensemble).

BM_TARBALL_NAMEFORMAT=“long” Liste également les sous-répertoires avec les noms des fichiers

BM_TARBALL_FILETYPE=“tar.gz” Fichiers sauvegardés comprimés en .tar.gz

BM_TARBALL_DUMPSYMLINKS=“false” Sauvegarde sans les liens qui peuvent prendre trop de place

BM_TARBALL_DIRECTORIES=“/etc /home/guy/DOCUMENTS” Répertoires à sauvegarder, par exemple (séparés par un espace, le tout entre guillemets)

BM_TARBALL_BLACKLIST=“/var/archives” Fichiers à exclure de la sauvegarde

BM_TARBALL_SLICESIZE=“1000M” Inutile pour la compression .tar.gz

Tarball incrémentale

Comprend deux types de sauvegarde: complète + différentielle (sauvegarde partielle entre 2 sauvegardes complètes)

BM_TARBALLINC_MASTERDATETYPE=“weekly” Sauvegarde toutes les semaines

BM_TARBALLINC_MASTERDATEVALUE=“1” Jour de sauvegarde de 1 à 7 (lundi-dimanche)

On voit sur la copie d'écran qu'il faut être en root pour accéder au répertoire /var/archives. Les archives comprennent un check-sum et les sauvegardes successives de /etc et de /home/guy/DOCUMENTS

Méthode d'exportation des sauvegardes

Plusieurs protocoles sont possibles(transfert sécurisé SSH, transfert FTP, synchro RSYNC), on présente plus loin la méthode FTP non expliquée sur Ubuntu.

On se reportera au contraire sur Ubuntu pour l'export par gravure sur CD/DVD

Section UPLOAD

BM_UPLOAD_METHOD=“ftp” Indiquer la méthode de transfert

BM_UPLOAD_HOSTS=“localhost” Cas particulier d'une sauvegarde sur un serveur, sinon entrer l'adresse IP du poste distant

BM_UPLOAD_DESTINATION=“/” Si la destination n'est pas la racine, indiquer le chemin

Méthode FTP

A utiliser sur un réseau interne qui ne nécessite pas le recours au SSH. Exemple, disque dur USB monté en /home/ftpbackup:

BM_UPLOAD_FTP_SECURE=“false” Sans cryptage

BM_UPLOAD_FTP_PASSIVE=“true” Mode passif

BM_UPLOAD_FTP_USER=“ftpbackup” (Login de Sauvegarde FTP)

BM_UPLOAD_FTP_PASSWORD=“xxxxxx” (Mot de passe)

BM_UPLOAD_FTP_HOSTS=“localhost” (Ici sur le serveur, relié au disque dur USB)

BM_UPLOAD_FTP_PURGE=“true”

BM_UPLOAD_FTP_TTL=“15” (Conservation 15 jours)

BM_UPLOAD_FTP_DESTINATION=“/home/ftpbackup”

Méthode SSH

Méthode à utiliser pour sauvegarde sur un serveur distant.

##############################################################
# The SSH method
#############################################################

# the user to use for the SSH connections/transfers
export BM_UPLOAD_SSH_USER="login" (Nom de l'utilisateur)

# The private key to use for opening the connection





export BM_UPLOAD_SSH_KEY="/root/.ssh/id_dsa"

# specific ssh hosts
export BM_UPLOAD_SSH_HOSTS="IP_distante"  ## Ajouter ici le nom du serveur

# port to use for SSH connections (leave blank for default one)
export BM_UPLOAD_SSH_PORT=""

# destination for ssh uploads (overrides BM_UPLOAD_DESTINATION)
export BM_UPLOAD_SSH_DESTINATION="/home/sauvegarde_SSH"  (baptême à donner sur le serveur)

# purge archives on remote hosts before uploading?
export BM_UPLOAD_SSH_PURGE="true"

# If you set BM_UPLOAD_SSH_PURGE, you can specify a time to live
# for archives uploaded with SSH.
# This can let you use different ttl's locally and remotely
# By default, BM_ARCHIVE_TTL will be used.
export BM_UPLOAD_SSH_TTL="30"

Conseil

Bien vérifier la cohérence des adresses, des utilisateurs et des mots de passe pour que le FTP fonctionne (il n'y a pas toujours de message d'erreur). Il est conseillé après chaque paramétrage de lancer une commande

sudo backup-manager

pour vérifier le fonctionnement et d'aller à l'emplacement distant pour constater l'arrivée de la sauvegarde.

Les différentes sauvegardes apparaissent avec les listes, les check-sums…

2. Sauvegardes en mode graphique

2.1 BackerUpper

C'est un utilitaire graphique, simple d'emploi pour réaliser des sauvegardes.

Installation

Il n'est pas disponible dans les dépôts Ubuntu. Pour le télécharger, entrer la commande suivante:

wget http://surfnet.dl.sourceforge.net/sourceforge/backerupper/backerupper-0.24-32.tar.gz

Décomprimer ensuite le fichier:

tar zxvf backerupper-0.24-32.tar.gz

Se placer dans le répertoire obtenu backerupper-0.24-32 et lancer l'installation

sudo ./install.sh

Sauvegarde

On le lance par la commande backer. Une fenêtre vierge s'ouvre pour paramétrer la sauvegarde.

  • Cliquer sur New
  • Donner un nom à la sauvegarde
  • Indiquer le dossier/fichier à sauvegarder et la destination de la sauvegarde
  • Fixer la fréquence de sauvegarde (1 à 28 jours) et le nombre de copies à garder. Avec une seule sauvegarde, on ne surcharge pas le disque, mais on ne peut récupérer que la dernière version.

La sauvegarde est créée en .tar.gz.

Restauration

Lancer Backerupper, cliquer sur l'onglet Restore.

Si on coche Restore to initial location, on écrase ce qui existe actuellement.

2.2 File Backup Manager

File Backup Manager est un utilitaire de sauvegarde de son propre /home.

Installation

Installer le paquet apt://pybackpack, on le trouve ensuite dans Système/Administration/File Backup Manager.

Utilisation

Il effectue par défaut la sauvegarde du répertoire /home sur CD/DVD. Il n'y a pas moyen de la programmer dans le temps.

Pour paramétrer autrement, cliquer sur Nouveau et indiquer les répertoires à inclure ainsi que la destination (CD/DVD, répertoire local, via SSH).

2.3 Simple Backup

On peut aussi utiliser Simple Backup. Pour l'installer

sudo apt install sbackup

.

Sbackup introduit deux icônes dans Système/Administration:

  • Simple Backup Configure
  • Simple Backup Restore

Simple Backup Config

La configuration se fait à travers plusieurs onglets:

  • Général avec plusieurs options: Paramètres recommandés, Paramètres personnels, Sauvegardes manuelles
  • Inclure qui propose de base: /var, /home, /usr/local et /etc
  • Exclure
  • Destination avec choix: défaut (/var/backup), répertoire personnalisé, répertoire distant par SSH

  • Heure pour la programmation

  • Nettoyage pour la purge des sauvegardes

Simple Backup Restore

Outil pour restaurer les sauvegardes.

Du même auteur, NSSBackup (Not So Simple Backup). Téléchargement sur https://launchpad.net/nssbackup/+download.

2.3 b Rsbackup

Rsbackup pour rsync-based backup utility. Nécessite rsync, openssh-server, openssh-client. Télécharger le fichier d'installation rsbackup.x.deb sur l'URL http://www.greenend.org.uk/rjk/rsbackup/.

2.4 BackupPC

BackupPC permet la sauvegarde automatisée d'un ensemble de postes. Il possède une interface Web pour lancer des sauvegardes ou restaurer des fichiers.

  • Pour l'installer, lancer simplement
sudo apt install backuppc
Au cours de l'installation, BackupPC demande quel Apache choisir, ensuite une fenêtre affiche le login backuppc et un mot de passe provisoire. Bien les noter pour la suite.

Backuppc sous Ubuntu utilise par défaut:

- postfix pour envoyer des mails. Le mode satellite peut convenir.

- Apache2 pour fournir l'interface Web. L'utilisation de ce dernier permet une configuration automatique.

  • On lance BackupPC en local par un navigateur en entrant:
http://<IP_BackupPC>/backuppc 

Répondre au login/mot de passe. Une fenêtre s'ouvre.

  • Changement de mot de passe par:
sudo htpasswd /etc/backuppc/htpasswd backuppc 
  • Interface en français: Lancer l'interface Web, cliquer sur Edit Config/CGI/Language, choisir fr. Cliquer en haut sur Save et relancer l'interface Web.

Sauvegarde tar interne

* Editer le fichier /etc/backuppc/localhost.pl

gksu gedit /etc/backuppc/localhost.pl &

Corriger les lignes 8 et 9 pour avoir:

$Conf{TarClientCmd} = '/usr/bin/env LC_ALL=C $tarPath -c -v -f - -C $shareName'
                        . ' --totals --ignore-failed-read';
  • Lancer l'interface BackupPC
  • Onglet Serveur, vérifier les deux premières lignes:
    • ServerHost: localhost
    • BackupPCUser: backuppc
    • Cliquer sur Sauvegarder (en rouge)
  • Onglet Xfer, choisir
    • XferMethod: tar
    • TarShareName: choisir le(s) chemin(s) des sauvegardes à faire
    • Cliquer sur Sauvegarder
  • Onglet Machines.
    • Cliquer à gauche sur Choisissez un hôte et prendre localhost
    • Cliquer sur Localhost Accueil
    • Cliquer sur Démarrer la sauvegarde.

Sauvegarde sur disque

  • Les sauvegardes sont enregistrées normalement dans le répertoire /var/lib/backuppc/pc/localhost. La sauvegarde dans une partition racine n'est pas forcément idéale (partition limitée en taille), la meilleure solution est alors de sauvegarder sur une autre partition ou sur un disque externe. Il faut alors créer un lien symbolique entre /var/lib/backuppc et le dossier dédié au backup:
sudo /etc/init.d/backuppc stop
sudo mkdir -p /media/BACKUP/backuppc/localhost          # création du répertoire déporté
sudo cp -R /var/lib/backuppc/ /media/BACKUP/backuppc/   # copie du chemin du répertoire backuppc
sudo mv /var/lib/backuppc /var/lib/backuppc_origine     # sauvegarde du répertoire original
sudo chown backuppc:backuppc /media/BACKUP/backuppc     # changement du propriétaire
sudo ln -s /media/BACKUP/backuppc /var/lib/backuppc     # création du lien symbolique
sudo /etc/init.d/backuppc start
  • Reprendre le processus ci-dessus pour la méthode Tar
Ne pas changer la destination de la sauvegarde Conf{TopDir} qui doit rester /var/lib/backuppc.

Restauration

Les fichiers apparaissent dans la fenêtre Localhost/Explorer les sauvegardes. On peut choisir une des sauvegardes existantes et le(s) fichier(s) à restaurer dans la liste présentée à l'écran.

Documentation

Disponible sur http://doc.ubuntu-fr.org/backuppc, http://backuppc.sourceforge.net/faq/BackupPC.html ou directement sur l'interface de BackupPC (en Anglais).

2.5 Rsync/Grsync

Rsync est en fait un outil de réplication (mirroring) et de copie, c'est une synchronisation seulement à sens unique.

  • Les principaux avantages de rsync sont:
    • utilisation du protocole SSH,
    • rapidité.
  • Inconvénient/limite de l'application: synchronisation instantanée sans programmation (à faire autrement).

Pour Rsync/Grsync, installer:

sudo apt install rsync grsync

Mode graphique: Grsync

  • Lancer Grsync en pkexec
pkexec grync
  • Paramétrer la sauvegarde dans la fenêtre ouverte

Dans la fenêtre Session, cliquer sur Ajouter et baptiser la sauvegarde: Sauvegarde_home/Documents

Dans Source et destination:

  • la source correspond au répertoire à copier (/home/Documents)
  • la destination est l'endroit de la sauvegarde. On peut utiliser Parcourir » pour naviguer (du type que: /media/nom_du_support_de_sauvegarde/SauvHome/
Attention : le répertoire de destination doit être vide, car tout y sera effacé !

Cocher les cases suivantes: date, permissions, propriétaire, groupes, effacer sur la destination, informations complémentaires, dans l'onglet options avancées: préserver les périphériques, copier les liens symboliques comme liens symboliques

Ensuite, cliquer sur Exécuter pour lancer la sauvegarde.

Ligne de commande: Rsync

Syntaxe:

rsync -avb --delete /source/ /cible

Options:

  • -a raccourci qui remplace les options -rlptgoD. En gros, récursivité et préservation de tout comme les droits, les propriétaires, les groupes etc…
  • -v (verbose) Indique à rsync d'afficher les fichiers transmis dans la console. Sans cette option rsync travaille silencieusement.
  • -b Cette option demande à rsync de renommer les fichiers existants dans le répertoire cible avec l'extension ~, par exemple le fichier “toto” dans le “répertoire source” est différent du fichier “toto” dans le “répertoire cible”, le fichier cible sera renommé en “toto~”, puis le fichier-source sera recopié dans le “répertoire cible”.
  • –delete permet de supprimer les fichiers du dossier-cible qui ne se trouvent pas dans le dossier source.

Si on a un doute dans la ligne de commande, on peut rajouter l'option “-n”, de cette façon rsync affichera ce qu'il veut faire sans le faire.

Documentation sur:

2.6 Back In Time

Back In Time est un outil de sauvegarde Linux très simple, basé sur rsync.

Installation

Ajouter la clé d'authentification, en saisissant dans un terminal:

wget http://le-web.org/repository/le-web.key && sudo apt-key add le-web.key 

Ajouter le dépôt suivant dans les sources de mises à jour:

deb http://le-web.org/repository stable main 

Recharger les paquets et installer les paquets suivants pour Gnome apt://backintime-common,backintime-gnome

Utilisation

Back in Time se lance par Applications/Outils Système/Back in Time. Paramétres à configurer :

  • Emplacement des sauvegardes (Préférences/Onglet 1)
  • Répertoires/dossiers à sauvegarder (Onglet 2)
  • Répertoires à exclure
  • Fréquence de la sauvegarde (manuelle, à chaque heure, chaque jour, chaque semaine, chaque mois).

2.7 BackupNinja

Installation

Installer les paquets backupninja et les paquets suivants

sudo apt-get install backupninja debconf-utils rdiff-backup duplicity hwinfo mkisofs cdrecord dvd+rw-tools 

- rdiff-backup permet de faire des sauvegardes différentielles journalières et via le réseau

- duplicity permet de faire des sauvegardes à travers le réseau

- mkisofs et cdrecord sont des utilitaires permettant de créer des images CD/DVD au format ISO.

Configuration

La configuration se fait par le fichier /etc/backupninja.conf.

  • Il est possible de choisir les informations à voir dans les fichiers logs. Pour cela, il est nécessaire de modifier la valeur loglevel selon les niveaux suivants:
# 5 -- Debugging messages     (and below)
# 4 -- Informational messages (and below)
# 3 -- Warnings               (and below)
# 2 -- Errors                 (and below)
# 1 -- Fatal errors           (and below)

Par défaut, le niveau est à loglevel = 4

  • Dans le fichier, les lignes suivantes sont trompeuses
# default value for ‘when’
when = everyday at 01 :00

Il faut passer par une tâche cron pour automatiser la tâche:

sudo nano /etc/cron.d/backupninja
#  run backupninja every hour on the day
0 * * * * root if [ -x /usr/sbin/backupninja ] ; then /usr/sbin/backupninja ; fi

Sauvegarde

Pour créer une sauvegarde, lancer en sudo ninjahelper qui ouvre un interface graphique

sudo ninjahelper 

  • On navigue dans l'interface avec les flèches. Ici, Enter pour Accepter

  • Pour une sauvegarde différentielle distante, choisir rdiff.

src permet le choix des fichiers

dest spécifie la destination de la sauvegarde

Conn met en place une connexion distante SSH

  • Choisir les fichiers à sauvegarder ou à exclure en navigant et en corrigeant la liste, configurer la destination

2.8 Cronopete

Cronopete, clone de Time Machine pour Linux. Téléchargement sur https://korben.info/cronopete-clone-de-time-machine-linux.html

3. Sauvegarde en ligne de commande

3.1 Sauvegarde ponctuelle

Pour une sauvegarde limitée à un seul répertoire, utiliser la commande tar. Par exemple pour sauvegarder le répertoire /etc/samba dans /home/untel/Sauvegardes/etc, utiliser la commande:

tar -cvzf /home/untel/Sauvegardes/etc/samba.tgz /etc/samba

On peut également utiliser la copie récursive cp -a

cp -a repertoire/. /<chemin>  # copie de repertoire à l'adresse indiquée

3.2 Script de sauvegarde

Solution à prendre sur le forum http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=286534

3.3 Commande rsync

sudo rsync -vazxH --numeric-ids --delete --delete-after /repertoire_de_sauvegarde

Voir le paragraphe Rsync

3.4 Rdiff-Backup

Faire des sauvegardes différentielles journalières de son /home et supprimer les sauvegardes vieilles d'une semaine par exemple. Ceci est réalisé via le logiciel rdiff-backup.

  • Installation en cliquant ici apt://rdiff-backup.
  • Syntaxe du type
sudo rdiff-backup /repertoire_de_sauvegarde /repertoire_de_restauration

4. Images de partition

  • Partimage permet de créer une image de partition que l'on peut restaurer plus tard en cas de besoin, de même que Acronis True Image (Windows).

Partimage dispose d'un interface graphique simple, il s'installe par Synaptic.

Attention, Partimage ne connaît pas encore le format ext4. Si besoin, utiliser clonezilla.

5. Remastersys

Remastersys permet d’effectuer:

  • soit, une sauvegarde complète de son système avec également ses données, que l’on peut ensuite réinstaller,
  • soit, une copie réutilisable du système sans les données sous forme de LiveCD-DVD.

Pour plus d’information, consulter http://doc.ubuntu-fr.org/remastersys

6. Sauvegarde liste des paquets installés

Sauvegarde de la liste des paquets

La sauvegarde se passe en plusieurs étapes:

  • Enregistrer la liste des paquets installés sur le système :
sudo dpkg --get-selections > liste_paquets_installes

Cela crée un fichier liste_paquets_installes dans le répertoire courant et qui contient la liste des paquets installés.

  • Copier ce fichier et le fichier /etc/apt/sources.list sur une disquette, un CD ou une clé USB.

Restauration

Cette opération est à faire après une réinstallation Ubuntu. Rédaction à faire …

7. Sauvegarde de son /home

C'est dans le /home, que sont enregistrés les fichiers personnels ainsi que tous les fichiers de configuration (qui sont cachés). Pour les sauvegarder, utiliser de préfèrence un support externe, plusieurs possibilités:

  • ligne de commande
cp -avrd /home/ /media/support_externe 
  • glisser-déposé à partir du gestionnaire de fichiers Nautilus, en ayant fait apparaître les fichiers cachés (Ctl+H)
  • de façon automatique ou à la demande avec Unison, Sbackup ou GRsync.

8. Points de restauration

9. Sauvegarde de son site

FTP

Méthode à privilégier. On peut utiliser entre autres Gftp ou FileZilla par exemple. Exemple de paramétrage GFTP pour un site Demo1g:

  • login: donné par OVH
  • mot de passe: donné par OVH
  • cliquer sur Se connecter
  • choisir sur l'interface l'endroit ou mettre la sauvegarde

Wget

Pour éviter le risque de perdre un site auquel on tient, faire régulièrement une sauvegarde par la commande:

wget -r -l5 -k -E "http://www.adresse_du_site_a_recuperer.com"

10. Automatisation

On peut programmer l'éxécution des applications pour la sauvegarde ou la synchronisation qui en sont dépourvues par l'utilisation de:

11. Bibliographie

La documentation Ubuntu http://doc.ubuntu-fr.org/sauvegarde fait le tour du problème et présente un tableau regroupant les grandes fonctions des différentes solutions.

sauvegarde-linux.txt · Last modified: 2021/02/20 17:52 by guy