User Tools

Site Tools


depannage-linux

Differences

This shows you the differences between two versions of the page.

Link to this comparison view

Both sides previous revision Previous revision
Next revision
Previous revision
depannage-linux [2020/08/11 21:44]
guy
depannage-linux [2021/01/05 09:01]
guy [Application plantée]
Line 5: Line 5:
 Un outil existe qui surveille la santé du disque dur, c'est un moniteur matériel qui s'​appelle **smartmontools** qui travaille en tâche de fond et ne se manifeste que lorsque le fonctionnement du disque dur se dégrade. Il est alors plus que temps de faire une sauvegarde sur le support de son choix. Une bonne solution est d'​utiliser alors **partimage**,​ déjà présenté au chapitre [[http://​coursinforev.ovh.org/​dokuwiki/​doku.php?​id=serveur_linux#​creation_du_ghost|Serveur Linux]] pour créer un "​ghost"​ du disque en plusieurs morceaux selon les partitions si nécessaire. Un outil existe qui surveille la santé du disque dur, c'est un moniteur matériel qui s'​appelle **smartmontools** qui travaille en tâche de fond et ne se manifeste que lorsque le fonctionnement du disque dur se dégrade. Il est alors plus que temps de faire une sauvegarde sur le support de son choix. Une bonne solution est d'​utiliser alors **partimage**,​ déjà présenté au chapitre [[http://​coursinforev.ovh.org/​dokuwiki/​doku.php?​id=serveur_linux#​creation_du_ghost|Serveur Linux]] pour créer un "​ghost"​ du disque en plusieurs morceaux selon les partitions si nécessaire.
  
-Smartmontools s'​installe,​ comme toujours, par la commande+**Smartmontools** s'​installe,​ comme toujours, par la commande
 <​file>​sudo apt-get install smartmontools</​file>​ <​file>​sudo apt-get install smartmontools</​file>​
  
-Vérifier qu'​il ​apparait ​bien activé dans les services par Système/​Administration/​services ​en tant que **Moniteur ​+Vérifier qu'​il ​apparaît ​bien activé dans les services par Système/​Administration/​servitimces ​en tant que **Moniteur ​
 Matériel**. Matériel**.
  
 Consulter le témoignage d'un utilisateur sur http://​www.commentcamarche.net/​faq/​sujet-8233-installer-smartmontools-sous-ubuntu (qui m'en a fait connaître l'​existence). Consulter le témoignage d'un utilisateur sur http://​www.commentcamarche.net/​faq/​sujet-8233-installer-smartmontools-sous-ubuntu (qui m'en a fait connaître l'​existence).
  
 +==== Smartmontools ====
 +
 +  * Pour activer SMART sur un disque, taper la commande suivante (nécessaire une seule fois seulement pour chaque disque, mais peut être répétée sans danger) :
 +<​file>​sudo smartctl --smart=on --offlineauto=on --saveauto=on /​dev/​sdX</​file>​
 +
 +  * Pour obtenir quelques infos disponibles par SMART sur le disque
 +<​file>​sudo smartctl -H -i /​dev/​sdX</​file>​
 +
 +  * Pour obtenir toutes les infos disponibles par SMART sur le disque
 +<​file>​ sudo smartctl -s on -a /​dev/​sdX</​file>​
 +
 +  * Pour les tests, l'​option -a fournit toutes les informations SMART.
 +
 +Au moins deux types de tests sont possibles, les courts (~1 min) et les longs (~10 min à 90 min). Une estimation de la durée prise par ces tests est visible dans la sortie de la commande qui a lancé le test
 +<​file>​sudo smartctl -a /​dev/​sdX</​file>​
 +
 +  * Pour démarrer/​relancer le service smartd:
 +<​file>​sudo systemctl restart smartd
 +sudo systemctl status ​ smartd </​file>​
 +
 +  * Pour lancer l'​exécution des tests
 +<​file>​sudo smartctl -t short -a  /​dev/​sdX</​file>​
 +
 +<​file>​sudo smartctl -t long - a /​dev/​sdX</​file>​
 +
 +  * Ensuite pour accéder aux résultats/​statistiques de ces tests :
 +<​file>​sudo smartctl -l selftest /​dev/​sdX</​file>​
 +
 +  * Pour suivre l'​exécution de la relance.
 +<​file>​ sudo smartctl -a /dev/sdX | grep left</​file>​
 ===== L'​ordinateur ne démarre qu'en Linux ===== ===== L'​ordinateur ne démarre qu'en Linux =====
  
-Si à la suite d'une mise à jour Ubuntu, l'​option Windows a disparu du Grub, il suffit de corriger le Grub.+Si à la suite d'une mise à jour Ubuntu, l'​option Windows a disparu du Grub, il suffit de corriger ​et/ou mettre à jour le Grub.
  
 __Rappel__: le fichier qui définit les paramètres du Grub est en **/​boot/​grub/​menu.lst** __Rappel__: le fichier qui définit les paramètres du Grub est en **/​boot/​grub/​menu.lst**
Line 23: Line 53:
   * ouvrir un terminal (Cliquer sur //​Applications/​Accessoires/​Terminal//​)   * ouvrir un terminal (Cliquer sur //​Applications/​Accessoires/​Terminal//​)
   * lancer en mode super-utilisateur l'​édition du fichier avec Gedit   * lancer en mode super-utilisateur l'​édition du fichier avec Gedit
-<​file>​ +<​file>​gksudo ​gedit /​boot/​grub/​menu.lst</​file>​ 
-sudo gedit /​boot/​grub/​menu.lst +
-</​file>​+
   * faire un copier-coller de l'​exemple de paramétrage de partition Windows situé en début du fichier qui est sous forme de commentaire (voir documentation [[Grub|Grub]]) et le placer après ​ ## ## End of Default options ##, avant les paramétrages Ubuntu. Exemple pour une partition Windows XP en hda1:   * faire un copier-coller de l'​exemple de paramétrage de partition Windows situé en début du fichier qui est sous forme de commentaire (voir documentation [[Grub|Grub]]) et le placer après ​ ## ## End of Default options ##, avant les paramétrages Ubuntu. Exemple pour une partition Windows XP en hda1:
  
-<​file>​ +<​file>​title ​         Microsoft Windows XP
-title          Microsoft Windows XP+
 root           ​(hd0,​0) root           ​(hd0,​0)
 makeactive makeactive
-chainloader ​   +1 +chainloader ​   +1</​file>​
-</​file>​+
  
 Enregistrer le fichier et redémarrer pour profiter du choix Windows/​Linux au démarrage. Enregistrer le fichier et redémarrer pour profiter du choix Windows/​Linux au démarrage.
Line 40: Line 67:
  
 Pour aller plus vite, on peut aussi choisir dans le Grub au démarrage, l'​option //Ubuntu (Recovery mode)//, on se trouve alors en __terminal texte__ en __mode root__. Il suffit alors d'​éditer le "​Grub"​ par **nano**: Pour aller plus vite, on peut aussi choisir dans le Grub au démarrage, l'​option //Ubuntu (Recovery mode)//, on se trouve alors en __terminal texte__ en __mode root__. Il suffit alors d'​éditer le "​Grub"​ par **nano**:
- +<​file>​sudo nano /​boot/​grub/​menu.lst</​file>​
-<​file>​nano /​boot/​grub/​menu.lst</​file>​+
  
 et d'​ajouter au bon endroit les 5 lignes pour Windows XP (ou autre). et d'​ajouter au bon endroit les 5 lignes pour Windows XP (ou autre).
  
 Quitter par **Ctl+X**, enregistrer par **Y** pour Yes et approuver par **Enter** le nom de fichier. Quitter par **Ctl+X**, enregistrer par **Y** pour Yes et approuver par **Enter** le nom de fichier.
- 
- 
- 
- 
- 
  
 ===== L'​ordinateur ne démarre plus ===== ===== L'​ordinateur ne démarre plus =====
Line 68: Line 89:
 L'​étape suivante consiste à monter la partition racine de Linux qui peut être hda2, hda3... selon le cas (se reporter aux appellations vues sur GParted): L'​étape suivante consiste à monter la partition racine de Linux qui peut être hda2, hda3... selon le cas (se reporter aux appellations vues sur GParted):
   * vérifier le contenu de /dev, (on est encore sur le LiveCD. Revenir à la racine et se placer dans le répertoire),​ on doit trouver hda1, hda2 etc...   * vérifier le contenu de /dev, (on est encore sur le LiveCD. Revenir à la racine et se placer dans le répertoire),​ on doit trouver hda1, hda2 etc...
-<​file>​ +<​file>​cd //
-cd //+
 cd dev/ cd dev/
-ls +ls</​file>​
-</​file>​+
  
   * se reporter dans le répertoire /media (du LiveCD) et créer un répertoire //custom// qui correspondra à la partition-racine du Linux installé sur le disque dur et lister pour vérifier. On doit voir le répertoire custom   * se reporter dans le répertoire /media (du LiveCD) et créer un répertoire //custom// qui correspondra à la partition-racine du Linux installé sur le disque dur et lister pour vérifier. On doit voir le répertoire custom
-<​file>​ +<​file>​cd media/
-cd media/+
 sudo mkdir custom sudo mkdir custom
-ls +ls</​file>​
-</​file>​+
  
   * monter la partition-racine (ici, on prend hda5 comme exemple) en /​media/​custom et vérifier. On doit voir le contenu de la partition-racine du Linux du disque dur en panne   * monter la partition-racine (ici, on prend hda5 comme exemple) en /​media/​custom et vérifier. On doit voir le contenu de la partition-racine du Linux du disque dur en panne
-<​file>​ +<​file>​sudo mount /dev/hda5 /​media/​custom 
-sudo mount /dev/hda5 /​media/​custom +ls</​file>​
-ls +
-</​file>​+
  
     * éditer le grub du disque dur (celui qui a dû souffrir)     * éditer le grub du disque dur (celui qui a dû souffrir)
-<​file>​ +<​file>​gksudo ​gedit /​media/​custom/​boot/​grub/​menu.lst</​file>​
-sudo gedit /​media/​custom/​boot/​grub/​menu.lst +
-</​file>​+
  
     * le corriger en conséquence,​ pour avoir par exemple Windows XP en premier si on suppose qu'il est bon (voir § précédent ou [[Grub|Grub]]) et sauvegarder. ​ On garde la réparation Linux pour une étape suivante.     * le corriger en conséquence,​ pour avoir par exemple Windows XP en premier si on suppose qu'il est bon (voir § précédent ou [[Grub|Grub]]) et sauvegarder. ​ On garde la réparation Linux pour une étape suivante.
  
 +===== Application plantée =====
 +
 +Après avoir utilisé **ps -A**, on a des lignes similaires à celles-là :
 +<​code>​8177 ?        00:24:31 firefox-bin</​code>​
 +Retenir le 1° chiffre (PID ou Process ID) 8177, et faire :
 +<​code>​kill 8177</​code>​
 +Si le logiciel est toujours là, faire :
 +<​code>​kill -9 8177</​code>​
 +Sans retenir le nombre 8177, on peut aussi utiliser l'​alternative :
 +<​code>​kill `pidof firefox-bin`</​code>​
 +Et si le logiciel est encore et toujours là :
 +<​code>​kill -9 `pidof firefox-bin`</​code>​
 +__Deuxième méthode__
 +Utilisation de la commande **killall** ou **pkill** :
 +<​code>​pkill firefox-bin</​code>​
 +Et si le logiciel est toujours là :
 +<​code>​pkill -KILL firefox-bin</​code>​
 +
 +==== Méthode graphique ====
 +
 +Une autre possibilité consiste à lancer la commande ''​**xkill**'​ dans un terminal, puis de cliquer sur la fenêtre de l'​application à tuer. 
 +
 +==== Ordinateur bloqué, impossible d'​ouvrir un terminal ====
 + 
 +Dans ce cas, il faut ouvrir un terminal virtuel, en faisant **CTRL + ALT + (F1 à F6)**.
 +
 +Cela ouvre un des terminaux virtuels, (le 7ème étant celui de l'​interface graphique). Tuer le processus comme décrit dessus, puis entrer **CTRL + ALT + F7**.
  
 ===== Un processus bloque ===== ===== Un processus bloque =====
  
-Si une opération démarre sans aboutir et que la touche Annuler et la croix de fermeture sont sans effet, ouvrir un shell.+Si une opération démarre sans aboutir et que la touche ​**Annuler** et la croix de fermeture sont sans effet, ouvrir un shell.
  
 La commande **top** permettre de voir les processus qui utilisent le plus de ressources. Par défaut, les processus sont classés par ordre d'​utilisation du processeur (colonne %CPU). On les classer par utilisation de la mémoire (colonne %MEM) en appuyant sur la touche M, et revenir au classement initial par la touche P (lettres majuscules). Si un processus occupe trop de ressources (plus de 90% du CPU, par exemple), on peut le "​tuer"​ de la manière suivante : noter son PID (première colonne), puis appuyer respectivement sur la touche __k__, la touche __9__, entrez ce __numéro__ et appuyez sur Enter. La commande **top** permettre de voir les processus qui utilisent le plus de ressources. Par défaut, les processus sont classés par ordre d'​utilisation du processeur (colonne %CPU). On les classer par utilisation de la mémoire (colonne %MEM) en appuyant sur la touche M, et revenir au classement initial par la touche P (lettres majuscules). Si un processus occupe trop de ressources (plus de 90% du CPU, par exemple), on peut le "​tuer"​ de la manière suivante : noter son PID (première colonne), puis appuyer respectivement sur la touche __k__, la touche __9__, entrez ce __numéro__ et appuyez sur Enter.
 +
 +===== Voir les processus consommant le plus de CPU =====
 +
 +Dans un terminal, entrer :
 +<​code>​top</​code>​
 +
 +
  
depannage-linux.txt · Last modified: 2021/01/05 09:01 by guy