Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Accueil

Menu Linux

Menu Windows

iPhone

Raspberry

I. Partie LINUX

  • Préliminaire

Introduction Linux

LiveCD Linux

  • Installation

LiveCD Ubuntu

Installation Ubuntu

Ubuntu Studio

Cubuntu

Ubuntu-Mate

Ubuntu sur Netbook

Installation sur support USB

Installation sur support USB

Installation sans CD-ROM

Installation Second Ubuntu

Réinstallation sur mono-partition

Installations, mises à jour

Réinstallation/Migration version Ubuntu

Conversion Desktop->Serveur

Applications Ubuntu

Documentation-Aides

  • Aller plus loin

Arborescence Ubuntu

Recherche Ubuntu

Edition Linux

Shell/Terminal/Super Utilisateur

Commandes Linux (1)

Commandes Linux (2)

Utilisateurs, groupes, droits

Imprimante/Scanner Linux

Compression-Archivage

Déplacer le /home

Fusion de deux /homes

Changement d'ordinateur

Bureau-Gnome

Environnement graphique

Imagemagick

Dokuwiki

Second Dokuwiki

  • Réseau

Connexion Linux

Réseau Linux

Partage connexion

Paramétrage routeur

Répéteur Wifi

Analyse Réseau - Gestion parc

Partages Linux

Partage anonyme Samba

Exemple Partage Samba

Fichier partage Samba

Exemple Réseau NFS

Webmin

Usermin

Transferts Linux

Contrôle à distance

Contrôle à distance Linux

Authentification SSH

Ajaxplorer

Analyse Réseau - Gestion parc

Thunderbird sur un réseau

Inventaire informatique

Disque-Réseau

Serveur NAS DNS320

Disque USB

Serveur Linux

Serveur Ubuntu

Changement de serveur

Diffusion Multmedia

Serveur Proxy

Serveur de Proxy

Management serveur HP Proliant G6

OpenVPN

Sécurité Linux

Wake-on-LAN

Migration Linux Petite entreprise

Ubuntu One

  • Courrier

Courrier en Terminal

Hébergement comptes

  • Utiliser des applications Windows ou d'autres OS

Virtualisation (1): VirtualBox

Virtualisation (2): Proxmox

Wine: Applications Windows sous Linux

  • Téléphonie VOIP

Asterisk, TrixBox

Elastix

Routeur double Wan

  • Maintenance, dépannage

Sauvegarde

Sauvegarde Linux(1): Backup-Manager

Sauvegarde Linux(2)

Sauvegarde Partitions

Sauvegarde Nuage

Synchronisation Linux

Automatisation tâches cron

Rsyncd

Dépannage Ubuntu

Antivirus Linux

Spam & Publicité

Grub

Grub2

Grub-rescue

Partitions Linux

Fichier fstab

LVM

RAID

Installation RAID1

Installation RAID sur installation Ubuntu

Récupération de fichiers, partitions

  • BDD

BDD Linux

Access/MySQL

Talend Open Studio

II. Partie commune

Présentation

  • Internet/Réseau

Navigation Internet

Thunderbird (1)

Thunderbird (2)

Thunderbird (3)

Courrier GMail

Jabber

Fonctions Freebox

  • Création de site/blog

Joomla

Blog: Dotclear

Dreamweaver

  • Bureautique

OpenOffice/LibreOffice

  • Graphisme

Picasa

  • Photo

Photo: Théorie

Photo: Pratique

Diaporama, site photos

Retouche: Gimp

  • Gravure

Gravure CD

  • Vidéo

YouTube

  • BDD

BDD Linux

Access/MySQL

Gestion Bibliothèque/Archives

Généalogie

Redmine

III. Partie WINDOWS

  • Préliminaire

Logiciels Windows

Utilitaires Windows

Commandes DOS

  • Internet

Connexion Internet

Export OutlookExpress

Changement d'ordinateur

Agenda

Exploration/Dépannage Internet

  • Réseau

Partage Connexion

Partage Fichiers

Partage Imprimante

Transfert Fichiers

Transfert Windows

Analyse Réseau Windows

  • Dépannage

Prévention-dépannage Windows

  • Divers

Anti-virus

Installation périphérique Windows

Partitions Windows

Organisation disque dur

Sauvegarde-Synchronisation Windows

Putty

Connexion-SSH-Windows

Contrôle à distance

BDD Windows

IV. Divers

Liseuse Kindle

sauvegarde_partitions

Sauvegarde de partitions

Cette page a pour objet de présenter différentes solutions pour sauvegarder des partitions. Ces sauvegardes sont souvent appelées des Ghosts, vocabulaire qui vient de Norton Ghost.

Partimage

  • Partimage dispose d'un interface graphique simple, il s'installe par Synaptic.
  • Partimage permet de créer une image de partition que l'on peut restaurer plus tard en cas de besoin (de même que Acronis True Image en Windows).

Démarrer Partimage en root ou en sudo.

Mode graphique

  • Choisir avec les flèches Haut/Bas la partition concernée (la partition à cloner doit être démontée)
  • La touche TAB fait descendre dans le menu
  • Entrer le baptême du fichier-image
  • Faire Suivant par F5
  • Choisir le type de compression
  • Continuer par F5.

Le fichier est enregistré dans /home/<login>

Attention, Partimage ne connaît pas le format ext4. Il a été dit "expérimental" pour NTFS, mais l'usage montre que Partimage est compatible avec le NTFS. Si besoin, utiliser partclone ou clonezilla.

Ligne de commande

Pour ceux qui préfèrent la ligne de commande :

  • se loguer en root
sudo -s
  • démonter la partition à sauvegarder
sudo umount /dev/sdxy
  • pour le Ghost d'une partition sda1 avec partimage:
partimage save /dev/sda1 backup.partimage
  • pour la restauration avec partimage:
partimage restore /dev/sda1 backup.partimage

Pour plus de détail, voir http://www.cepcasa.info/parted/partimage.html et http://www.framasoft.net/IMG/pdf/partimage_framasoft.pdf

Partclone

Partclone est un utilitaire pour créer et/ou restaurer des images de partitions. Compatibilité:

  • Linux (Ext2, Ext3, Ext4) avec partclone.[ext2|ext3|ext4]
  • Windows NTFS avec partclone.ntfs
  • Windows FAT avec partclone.[fat12|fat16|fat32]

Installation

Partclone est disponible dans les dépôts Ubuntu

sudo apt-get install partclone

Sauvegarde

Sans compression

  • Le programme partclone.extfs ou partclone.ext4 se lance en ligne de commande. On peut consulter le man partclone, ou la documentation équivalente sur http://partclone.org/usage.php.

Exemple: clone de /dev/sda1 sur /dev/sdb1 directement et affichage informations de debug.

sudo partclone.extfs -b -d -s /dev/sda1 -o /dev/sdb1

ou pour une partition ext4,

sudo partclone.ext4 -c -s /dev/sda1 -o /dev/sdb1/image.sda1.pcl

  • La partition-origine sda1 doit être démontée.
  • La partition de destination doit être de taille égale ou supérieure à l'origine. Si elle est plus grande, on aura en finale une partie vide.
  • Pour remplir la partition de destination, lancer Gparted, sélectionner la partition, la démonter, cliquer sur Partition/Vérifier.

Avec compression

  • Ghost avec compression
sudo partclone.extfs -c -s /dev/sda1 | gzip -c > image.sda1.gz

ou

sudo partclone.ext4 -c -s /dev/sda1 | gzip -c > /dev/sdb1/image.sda1.pcl.gz

Utilisation Voir http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=321549

Restauration

La restauration se fait avec le composant partclone.restore ou avec partclone.extfs -r.

Image sans compression

  • Se placer dans la partition ou le support contenant la sauvegarde
  • Lancer la commande
sudo partclone.restore -s image.sda1.ext4 -o /dev/sda1

ou

sudo partclone.ext4 -r -s /dev/sdb1/image.sda1.pcl -o /dev/sda1

Image avec compression

Si la sauvegarde est comprimée

sudo zcat image.sda1.gz | partclone.restore -o /dev/sda1

ou

sudo zcat /dev/sdb1/image.sda1.pcl.gz | partclone.ext4 -r -o /dev/sda1

ou

sudo cat sda1.ext3-ptcl-img.gz.a* | gunzip -c | partclone.ext3 -d -r -s - -o /dev/sda1

Bibliographie

CloneZilla

Clonezilla permet de créer une image de sauvegarde d'un disque dur ou d'une ou plusieurs partitions, puis de la/les restaurer. On peut aussi bien utiliser CloneZilla à partir du CD CloneZilla ou d'une clé USB que installé sur Ubuntu.

Clonezilla installé sur Ubuntu

  • Dans Synaptic, installer les paquets drbl et CloneZilla
  • On lance ensuite Clonezilla par la commande
sudo clonezilla

Parmi les différentes fenêtres qui s'ouvrent pour choisir les paramètres, choisir le mode Débutant.

Clonezilla installé sur clé USB

  • Télécharger CloneZilla au format zip sur http://clonezilla.org/
  • Formater une clé USB en FAT32 (256 Mo suffisent)
  • Décompresser l’archive directement sur une clé USB
unzip clonezilla-live-1.0.10-8.zip -d /media/usb/
  • Rendre la clef usb amorçable en allant dans le sous-dossier utils/linux :
cd /media/usb/utils/linux
  • Exécuter le script sur la partition voulue :
sudo bash makeboot.sh /dev/sdg1  # en fonction de l'emplacement de la clé USB
  • Vérifier avec Gparted que le flag boot est présent sur la clé.

Si la clé ne monte pas (défaut du BIOS), essayer “syslinux -fs /dev/sdg1”, i.e. running with "-s”.

Utilisation

Clonezilla installé

  • Lancer Clonezilla
sudo clonezilla
  • Une page s'ouvre demandant de sélectionner le mode. Choisir disque/partition vers disque/partition.
  • Touche ESC, faire OK
  • Sélectionner le type d'assistant: prendre Mode débutant
  • Mode: sélectionner part to local part
  • Choix partition-source, par ex: sda1
  • Choix partition- locale-cible, par ex: sda4
  • Paramètres supplémentaires. Choisir entre
    • Ne pas vérifier
    • Vérifier et réparer interactif
    • Vérifier et réparer automatique
  • Si on a choisi l'option 1, on a "La prochaine fois, vous pouvez exécuter la commande":
sudo /usr/bin/ ocs-onthefly -e1 -r -j2 -k --f sda1 -t sda4

Autre utilisation

Bibliographie

Clonage d'une partition existante sur une autre partition

Se reporter à la solution de Babdu89 sur le forum. Le principe est le suivant:

  • copie en ligne de commande,
  • modification des UUID des partitions dans le fichier "fstab" du clone,
  • réinstallation-mise à jour de Grub avec Boot-Repair sur le système cloné,
  • démarrage de la machine sur le clone.

Détail donné sur http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?pid=10629421#p10629421

On peut accélérer nettement le processus ainsi si on a plusieurs OS et que l'on démarre sur un autre que celui que l'on veut cloner:

  • copie d'une partition sur l'autre
sudo cp -av /media/sys-origine/. /media/copy-sys
  • une fois la copie faite, mettre à jour le fichier fstab grâce à Disk-Manager (s'il y a eu des changements ou création de partition)
  • mise à jour du grub
sudo update-grub
  • redémarrer.

Oscar

OSCAR (Outil Système Complet d’Assistance Réseau) est un logiciel comparable à Symantec Ghost. Il permet de réaliser des images des partitions et de les restaurer en cas de plantage ou de cloner des ordinateurs strictement identiques qui peuvent contenir aussi bien un système Windows qu’un système Linux.

Présentation et téléchargement sur

Redo Backup

Redo Backup ou plus exactement Redo Backup And Recovery (REDO) offre une solution simple de sauvegarde.

  • Redo Backup est un LiveCD. Téléchargement de l'image iso sur http://redobackup.org/download.php
  • Il fonctionne aussi bien pour les systèmes Linux ou Windows.
  • Graver l'image sur un CD ou sur une clé USB (le fichier .iso fait 249 Mo)
  • Démarrer sur le LiveCD/LiveUSB Redo Backup

RedoBackup n'est plus à jour pour l'UEFI, Windows8,…

Au démarrage, Redo propose

  • Backup,
  • Restore.

RedoBackup offre des applications accessibles par clic droit sur le bouton en bas à gauche de l'écran:

  • Accessories:
    • File Manager,
    • Image Viewer,
    • Terminal,
    • Text Editor,
    • Wev Browser,
  • Disk Tools:
    • Disk Utility,
    • Logical Volume Manager,
    • Partition Editor.

TimeShift

TimeShift est un équivalent de la restauration Windows et de TimeMachine de MacOS.

TimeShift permet de prendre des snapshots incrémentaux à intervalles réguliers puis de les restaurer en cas de besoin pour retrouver son système dans l'état exact où il était avant le crash.

Derrière TimeShift qui est user-friendly se cache en réalité une utilisation intelligente de Rsync. Les fichiers communs et identiques entre chaque backup sont liés, ce qui permet de gagner de la place et chaque Snapshot peut être "exploré" via le gestionnaire de fichiers.

TimeShift est destiné à sauvegarder uniquement les fichiers systèmes. Par contre, tous les fichiers et répertoires cachés présents dans le "home" sont sauvegardés car ils contiennent des fichiers de configuration.

Voici la liste des répertoires exclus par défaut de la sauvegarde:

  /dev/*
  /proc/*
  /sys/*
  /media/*
  /mnt/*
  /tmp/*
  /run/*
  /var/run/*
  /var/lock/*
  /lost+found
  /timeshift/*
  /home/*/.thumbnails
  /home/*/.cache
  /home/*/.mozilla/firefox/*.default/Cache
  /home/*/.mozilla/firefox/*.default/OfflineCache
  /home/*/.opera/cache
  /home/*/.local/share/Trash

Installation

Entrer les lignes de commandes suivantes :

  sudo apt-add-repository -y ppa:teejee2008/ppa
  sudo apt-get update
  sudo apt-get install timeshift
  

Utilisation

Timeshift effectue des sauvegardes-système de l'OS d'où il est lancé.

La première fois, choisir

  • l'emplacement des sauvegardes (périphérique de sauvegarde),
  • le planning des clichés (snapshots),
  • la durée de conservation.

La configuration figure dans le fichier /etc/timeshift.json.

Timeshift se lance par la commande

sudo timeshift

Les clichés seront lancés ensuite par Rsync selon la programmation décidée. L'ouverture de l'interface TimeShift affiche la liste des clichés présents.

Les fichiers de log sont enregistrés dans /var/log/timeshift.

Clé USB

Deux solutions pour se faire une LiveUSB:

  • Démarrer sur le LiveCD, puis choisir "Install to USB Drive" dans le menu
  • Créer la clé par l'intermédiaire d'UnetBootin dernière version.

Compression tar.gz (pour mémoire)

On peut utiliser la compression tar.gz pour archiver le contenu d'une partition:

sudo tar -zcvf archive.sda1.tar.gz /media/sda1

On archive ainsi la partition /media/sda1 en un fichier archive.sda1.tgz. Cette archive est enregistrée dans le répertoire courant du terminal. On obtient un rapport de compression de 0,4 environ.

Windows: console de récupération

Remastersys

Remastersys permet d’effectuer:

  • soit, une sauvegarde complète de son système avec également ses données, que l’on peut ensuite réinstaller,
  • soit, une copie réutilisable du système sans les données sous forme de LiveCD-DVD.
  • Téléchargement du dernier fichier remastersys_xxx_all.deb sur http://www.remastersys.com/ubuntu/pool/main/r/remastersys/
  • Installation de Remastersys
cd Téléchargements && sudo dpkg -i remastersys.* && sudo apt-get install -f

Interface graphique

Pour disposer d'un interface graphique,

sudo dpkg -i remastersys-gui.*

Pour plus d’information, consulter http://doc.ubuntu-fr.org/remastersys

Commande dd

  • On peut faire l'image d'un disque ou d'une partition avec la commande dd:
sudo dd if=/dev/sda1 of=/media/.../fichier.iso bs=4096

if correspond à l'input file et of correspond à l'output file

dd if=<support à sauvegarder> of=/home/user/sauvegarde/<support sauvegardé>.iso

La partition de destination (of) doit être démontée

  • Par la suite, on peut monter l'image dans un dossier et naviguer avec Nautilus en utilisant la commande suivante :
mkdir /home/user/sauvegarde/disque_virtuel
mount -o loop /home/user/sauvegarde/<support sauvegardé>.iso /home/user/sauvegarde/disque_virtuel
  • Puis copier les données vers son nouveau support via une simple copie cp
cd /home/user/sauvegarde/disque_virtuel
cp -r * /mnt/plus_grande_partition_deja_partitionnée_et_formatée_a_la_taille_désirée

Sauvegarde/restauration d'une partition

Sauvegarde
sudo dd if=/dev/sdd3 | gzip -c > backup.sdd3.gz
Restauration de la partition
zcat backup.sdd3.gz | dd of=/dev/sde8

mkisofs

La commande mkisofs crée une image à partir d'un répertoire donné. Cette image permet ensuite de créer des CD-ROMs pour répéter la partition.

La syntaxe de mkisofs est la suivante:

sudo mkisofs -o [filename.iso] [path]

  • filename: nom du fichier à créer
  • path: chemin utilisé pour générer le fichier-image .iso

Exemple:

mkisofs -o download.iso Downloads/

La commande va prendre tout le contenu du répertoire Downloads et l'utiliser pour créer un fichier nommé download.iso.

Elle met 12 minutes pour créer l'image d'un DVD de 2,8 Go.

sauvegarde_partitions.txt · Dernière modification: 2017/05/30 12:42 par g.rnd@free.fr