Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Accueil

Menu Linux

Menu Windows

iPhone

Raspberry

I. Partie LINUX

  • Préliminaire

Introduction Linux

LiveCD Linux

  • Installation

LiveCD Ubuntu

Installation Ubuntu

Ubuntu Studio

Cubuntu

Ubuntu-Mate

Ubuntu sur Netbook

Installation sur support USB

Installation sur support USB

Installation sans CD-ROM

Installation Second Ubuntu

Réinstallation sur mono-partition

Installations, mises à jour

Réinstallation/Migration version Ubuntu

Conversion Desktop->Serveur

Applications Ubuntu

Documentation-Aides

  • Aller plus loin

Arborescence Ubuntu

Recherche Ubuntu

Edition Linux

Shell/Terminal/Super Utilisateur

Commandes Linux (1)

Commandes Linux (2)

Utilisateurs, groupes, droits

Imprimante/Scanner Linux

Compression-Archivage

Déplacer le /home

Fusion de deux /homes

Changement d'ordinateur

Bureau-Gnome

Environnement graphique

Imagemagick

Dokuwiki

Second Dokuwiki

  • Réseau

Connexion Linux

Réseau Linux

Partage connexion

Paramétrage routeur

Répéteur Wifi

Analyse Réseau - Gestion parc

Partages Linux

Partage anonyme Samba

Exemple Partage Samba

Fichier partage Samba

Exemple Réseau NFS

Webmin

Usermin

Transferts Linux

Contrôle à distance

Contrôle à distance Linux

Authentification SSH

Ajaxplorer

Analyse Réseau - Gestion parc

Thunderbird sur un réseau

Inventaire informatique

Disque-Réseau

Serveur NAS DNS320

Disque USB

Serveur Linux

Serveur Ubuntu

Changement de serveur

Diffusion Multmedia

Serveur Proxy

Serveur de Proxy

Management serveur HP Proliant G6

OpenVPN

Sécurité Linux

Wake-on-LAN

Migration Linux Petite entreprise

Ubuntu One

  • Courrier

Courrier en Terminal

Hébergement comptes

  • Utiliser des applications Windows ou d'autres OS

Virtualisation (1): VirtualBox

Virtualisation (2): Proxmox

Wine: Applications Windows sous Linux

  • Téléphonie VOIP

Asterisk, TrixBox

Elastix

Routeur double Wan

  • Maintenance, dépannage

Sauvegarde

Sauvegarde Linux(1): Backup-Manager

Sauvegarde Linux(2)

Sauvegarde Partitions

Sauvegarde Nuage

Synchronisation Linux

Automatisation tâches cron

Rsyncd

Dépannage Ubuntu

Antivirus Linux

Spam & Publicité

Grub

Grub2

Grub-rescue

Partitions Linux

Fichier fstab

LVM

RAID

Installation RAID1

Installation RAID sur installation Ubuntu

Récupération de fichiers, partitions

  • BDD

BDD Linux

Access/MySQL

Talend Open Studio

II. Partie commune

Présentation

  • Internet/Réseau

Navigation Internet

Thunderbird (1)

Thunderbird (2)

Thunderbird (3)

Courrier GMail

Jabber

Fonctions Freebox

  • Création de site/blog

Joomla

Blog: Dotclear

Dreamweaver

  • Bureautique

OpenOffice/LibreOffice

  • Graphisme

Picasa

  • Photo

Photo: Théorie

Photo: Pratique

Diaporama, site photos

Retouche: Gimp

  • Gravure

Gravure CD

  • Vidéo

YouTube

  • BDD

BDD Linux

Access/MySQL

Gestion Bibliothèque/Archives

Généalogie

Redmine

III. Partie WINDOWS

  • Préliminaire

Logiciels Windows

Utilitaires Windows

Commandes DOS

  • Internet

Connexion Internet

Export OutlookExpress

Changement d'ordinateur

Agenda

Exploration/Dépannage Internet

  • Réseau

Partage Connexion

Partage Fichiers

Partage Imprimante

Transfert Fichiers

Transfert Windows

Analyse Réseau Windows

  • Dépannage

Prévention-dépannage Windows

  • Divers

Anti-virus

Installation périphérique Windows

Partitions Windows

Organisation disque dur

Sauvegarde-Synchronisation Windows

Putty

Connexion-SSH-Windows

Contrôle à distance

BDD Windows

IV. Divers

Liseuse Kindle

installations-mises_a_jour

Table des matières

Ubuntu: Installations - Mises à jour

Ce chapitre donne les procédures à suivre pour installer de nouvelles applications ou pour effectuer des mises à jour. L'installation initiale d'Ubuntu est décrite au chapitre spécifique Ubuntu.

1. Installations

Ubuntu propose un interface graphique pour les installations, c’est Synaptic auquel on accède par Système/Administration/Gestionnaire de paquets Synaptic.

1.1 Synaptic

Lancer le gestionnaire Synaptic, cliquer sur l’icône Rechercher et entrer le nom de l’application. Sélectionner ensuite dans les résultats de la recherche le ou les paquets voulus en s’aidant de la description. L’icône en carré vert indique un paquet déjà installé (on voit même la version installée). Cliquer ensuite sur Appliquer pour lancer l’installation automatique.

Le processus inverse permet la désinstallation du logiciel, cliquer sur l’icône correspondante.

L’exemple suivant concerne le pilote d’une carte graphique NVIDIA.

Si la recherche n’aboutit pas, changer le nom, changer les options de recherche, se montrer inventif.

1.2 Gnome App Install / Logithèque Ubuntu

  • Gnome App Install permet également d'ajouter ou de supprimer des programmes très simplement. Il suffit donc de disposer d'une connexion internet et des droits d'administrateurs pour installer rapidement et facilement une grande partie des logiciels dont on peut avoir besoin. Cette méthode permet aussi d'installer des codecs, des drivers (pilotes matériels), etc.

Pour le lancer, dérouler le menu Applications/Ajouter-Supprimer… .

L'utilisation est évidente. Après avoir choisi les applications, cliquer sur Appliquer les changements.

  • Depuis l'arrivée d'Ubuntu 9.10, cet outil est remplacé par Logithèque Ubuntu.

1.3 Sources de logiciels

Pour élargir le champ de recherche de Synaptic, cliquer Catégories/Dépôts, la fenêtre Sources de mises à jour s’ouvre, cocher toutes les cases.

NB: La liste des sources est enregistrée dans le fichier /etc/apt/sources.list (maintenant en /etc/apt/sources.list.d).

Cliquer ensuite l’onglet Mises à jour et cocher les cases voulues.

Pour modifier les sources des dépôts, consulter la documentation Ubuntu sur http://doc.ubuntu-fr.org/depots#listes_de_depots

En fermant, une fenêtre indique que les dépôts sont modifiés. Il ne reste plus qu’à rendre effective la modification de Synaptic en cliquant sur l’icône Recharger en haut à gauche.

En cas de besoin, on peut se recréer un fichier /etc/apt/sources.list grâce à https://repogen.simplylinux.ch/generate.php

PPA

Les Personal Package Archives (PPA) sont des sources de logiciels proposés dans le cadre de la plateforme LaunchPad. La création d'un PPA étant possible par n'importe qui, il est possible d'activer l'accès à des PPA contenant des logiciels en développement ou dont la qualité est discutable.

Pour ajouter un PPA, deux solutions:

  • dans un terminal, entrer
sudo add-apt-repository ppa:<nom_du_dépôt>
  • dans Synaptic ou le gestionnaire de mise à jour, ajouter le nom du dépôt PPA (commençant par ppa:) à ses sources de mises à jour.

L'exemple de l'installation de Java est donné au paragraphe suivant.

1.4 Installation de Java

Vérifier que les dépôts Multiverse ont bien été activés. Lancer Synaptic, effectuer la mise à jour de la liste des paquets en cliquant sur Tout mettre à jour. Lancer une Recherche en tapant "sun-java". Les paquets proposés sont sun-java5-jre, sun-java5-jdk, sun-java5-plugin et sun-java5-doc ainsi que les mêmes en version 6. Sélectionner les paquets proposés (avec ou sans la doc) et cliquer sur Appliquer.

Pendant l'installation, un dialogue demande d'accepter les termes de la licence, accepter. Un second message apparait à propos de la documentation qu'il faut prendre sur le site officiel de Sun. Si nécessaire, aller sur http://java.sun.com/j2se/1.5.0/download.jsp. Dans la partie Documentation, cliquer sur Download pour télécharger le fichier jdk-1_5_0-doc.zip. Le fichier est à placer dans le répertoire /tmp du système. Revenir ensuite à la fenêtre d'installation, appuyer sur Enter pour terminer.

1.5 Paquet

Tout fichier avec l’extension .deb est un paquet (appelé également archive). Cette archive offre l’avantage de gérer les dépendances, c’est à dire les logiciels connexes nécessaires.

  • Pour l'installation des fichiers .deb, après avoir décomprimé le fichier origine (si besoin, voir plus bas), se placer en console dans le répertoire et on utilise la commande dpkg, option -i :
sudo dpkg -i <application>.deb

En fait, depuis les dernières versions Ubuntu, il suffit de cliquer sur le fichier .deb.

On retrouve les paquets installés dans /var/cache/apt/archives/.

  • Pour désinstaller, option -r
sudo dpkg -r <paquet>
  • Pour désinstaller avec purge, option -P (–purge)
sudo dpkg -P <paquet>
  • Pour vérifier des installations, option -l:
~$ dpkg -l system-config-samba gksu
Souhait=inconnU/Installé/suppRimé/Purgé/H=à garder
| État=Non/Installé/fichier-Config/dépaqUeté/échec-conFig/H=semi-installé/W=attend-traitement-déclenchements
|/ Err?=(aucune)/besoin Réinstallation (État,Err: majuscule=mauvais)
|+++-===================-==============-==============-===========================================
ii  gksu                2.0.2-9ubuntu1 amd64          graphical front-end to su and sudo
ii  system-config-samba 1.2.63-0ubuntu all            GUI for managing samba shares and users

1.6 Lignes de commande : APT

Installation

L’autre solution, la vraie pour les puristes, est le gestionnaire de paquets APT (pour Advanced Packaging Tool). Conçu à l’origine pour fonctionner pour les paquets Debian .deb, il a été également adapté pour les paquets RPM (pour Red Hat Package Manager).

APT simplifie l’installation, la mise à jour et la désinstallation en automatisant la récupération de paquets à partir des sources APT, la gestion des dépendances et la compilation.

Voici les commandes de bases (il faut donc ouvrir la console et être super-utilisateur):

  • Avant de commencer, mettre à jour la liste. Pour avoir la liste des dernières modifications sur le serveur, faire:
sudo apt-get update

C'est l'équivalent de "Recharger" du Gestionnaire de paquets Synaptic. La commande update permet de resynchroniser un fichier répertoriant les paquets disponibles et sa source. Ces fichiers sont récupérés aux endroits spécifiés dans /etc/apt/sources.list.

Il existe plusieurs commandes visant à interroger un ou plusieurs packages selon divers critères. Les voici:

  • Pour connaître la liste des packages contenant un mot clé particulier:
apt-cache search <mot_cle>
  • Pour obtenir plus d'information sur un paquetage donné:
apt-cache show <nom_du_package>
apt-show-versions <nom_paquet>  # installer auparavant **apt-show-versions**
  • Pour connaître les dépendances d'un paquet:
guy@Astserv:~$ apt-cache depends tcpdump
tcpdump
  Dépend: libc6
  Dépend: libpcap0.8
  Dépend: libssl0.9.8
  Suggère: apparmor
  • Ensuite pour installer un logiciel, taper:
    • sudo apt-get install -y <nom_du_programme> # avec -y, répond automatiquement yes à toutes les questions sur l'installation
    • sudo apt-get install <nom_du_programme>  --purge  # pour désinstaller aussi tous les réglages

On voit sur l'exemple qu'il faut passer en sudo. Sinon, Ubuntu refuse. Après la réponse donnant les paquets qui seront installés, répondre o (Oui)

Installation mise à jour

  • Pour mettre à jour un logiciel, taper:
sudo apt-get upgrade <nom-du-programme>

Il est conseillé de lancer cette commande avec le commutateur -u afin de connaître la liste exacte des paquetages qui vont être mis à jour :

sudo apt-get -u upgrade
  • La commande apt-get upgrade permet d’installer les versions les plus récentes de tous les paquets présents sur le système en utilisant les sources énumérées dans /etc/apt/sources.list. Les paquets installés dont il existe de nouvelles versions sont récupérés et mis à niveau. En aucun cas des paquets déjà installés ne sont supprimés; de même, des paquets qui ne sont pas déjà installés ne sont ni récupérés ni installés.
  • La commande suivante permet également de mettre à jour les paquets en préservant mieux les dépendances afin de conserver un système plus cohérent :
sudo apt-get dist-upgrade

La commande dist-upgrade effectue la fonction upgrade en y ajoutant une gestion intelligente des changements de dépendances dans les nouvelles versions des paquets ; apt-get possède un système « intelligent » de résolution des conflits et il essaye, quand c’est nécessaire, de mettre à niveau les paquets les plus importants aux dépens des paquets les moins importants.

  • full-upgrade. Pour faire une mise à jour de distribution, ou pour les mises à jour nécessitant d'installer ou de désinstaller les dépendances nécessaires :
sudo apt full-upgrade

Vérification

A la suite d'une mise à jour, on peut vérifier avec la commande suivante

sudo apt list --upgradable

Réinstallation

Pour réinstaller un paquet:

sudo apt-get install --reinstall <paquet>

Versions

  • Pour voir les versions d'un paquet, utiliser apt-cache policy:
guy@Revo9:~$ apt-cache policy tcpdump
tcpdump:
  Installé : 3.9.8-4ubuntu2
  Candidat : 3.9.8-4ubuntu2
 Table de version :
 *** 3.9.8-4ubuntu2 0
        500 http://fr.archive.ubuntu.com jaunty/main Packages
        100 /var/lib/dpkg/status
  • Pour afficher la version installée d'un paquet, utiliser dpkg -l avec ou sans grep pour chercher
~$ dpkg -l | grep tcpdump
ii  tcpdump                    3.9.8-4ubuntu2             A powerful tool for network monitoring and traffic dumping
  • pour connaître les versions disponibles dans les dépôts, utiliser la commande apt-show-versions (à installer par apt://apt-show-versions):
guy@U10:~# apt-show-versions ntpdate
ntpdate/lucid uptodate 1:4.2.4p8+dfsg-1ubuntu2

Suppression

Commande apt-get

Pour désinstaller un paquet, entrer:

  • sudo apt-get remove <paquets(s)> 

L'option remove permet de désinstaller les paquets indiqués. Mais, elle laisse en place les fichiers de configuration de ces paquets.

  • sudo apt-get autoremove <paquets(s)> 

L'option autoremove permet de désinstaller les paquets indiqués avec leurs dépendances logicielles. Mais ici encore, elle laisse en place les fichiers de configuration de ces paquets.

Commande dpkg

Pour supprimer un paquet sans les fichiers de configuration associés au(x) paquet(s).

sudo dpkg -r nom_du_paquet  # ou option --remove

Suppression avec purge

  • sudo apt-get remove --purge <paquets(s)>

L'option –purge, passée à la commande remove, supprime les paquets indiqués et leurs fichiers de configuration.

  • sudo dpkg -P nom_du_paquet  # ou option --purge

L'option -P ou –purge permet de supprimer les fichiers de configuration associés en même temps que le paquet indiqué.

  •  sudo apt-get autoremove --purge <paquets(s)>

L'option –purge, passée à la commande autoremove, supprime les paquets indiqués, les dépendances logicielles et leurs fichiers de configuration.

  • sudo apt-get autoremove <nom_des_paquets> --purge  # pour retirer aussi les réglages
Pour plus de détails, se reporter à la documentation http://doc.ubuntu-fr.org/apt

Messages d'erreur

  • Si à la suite de commande sudo apt-get …, un message d'erreur apparaît proposant de lancer "sudo dpkg –configure -a", appliquer la consigne donnée, sinon, consulter la documentation Ubuntu http://doc.ubuntu-fr.org/probleme_apt#erreur_de_sortie_d_etat_1
  • Encountered a section with no Package: header. Si au cours d'une mise à jour en ligne de commande, on voit apparaître:
Atteint http://fr.archive.ubuntu.com karmic/multiverse Translation-fr          
Réception de : 1 http://fr.archive.ubuntu.com karmic-updates Release.gpg [189B]
Ign http://fr.archive.ubuntu.com karmic-updates/main Translation-fr            
Ign http://fr.archive.ubuntu.com karmic-updates/restricted Translation-fr      
Atteint http://fr.packages.medibuntu.org karmic Release.gpg                    
Ign http://fr.packages.medibuntu.org karmic/free Translation-fr 

Il faut nettoyer le dossier /var/lib/apt/lists/:

sudo rm /var/lib/apt/lists/* -vf
sudo apt-get update
sudo apt-get upgrade

Dépendances non satisfaites

En cas de dépendances non satisfaites, réparer avec la commande suivante:

sudo apt-get -f install 

Paquets cassés

Pour réparer les paquets cassés, passer par Synaptic, Edition/Réparer les paquets cassés.

1.7 Upgrade impossible: "Ne parvient pas à résoudre « fr.archive.ubuntu.com"

L'erreur peut venir d'un problème de réseau (et en particulier de DNS). Pour un serveur, la solution trouvée dans 2 cas a été

  • d'introduire exceptionnellement dans /etc/resolv.conf les serveurs DNS de Google:
nameserver 8.8.8.8
nameserver 8.8.4.4
  • d'empêcher tout effacement de ce fichier par la commande
sudo chattr +i /run/resolvconf/resolv.conf

1.8 Documentation

- Voir http://doc.ubuntu-fr.org/apt

- Voir également le man apt-get, très abondant.

1.9 Commande aptitude

Une alternative est d’utiliser aptitude au lieu de apt-get, c’est un autre gestionnaire de paquets qui utilise une même syntaxe.

Exemple:

sudo aptitude install gftp

Attention: Il ne faut passer son temps à alterner les commandes apt et aptitude. Les logiques ne sont pas les mêmes. L'emploi d'aptitude exclue également l'utilisation de Synaptic. Il faut donc choisir son camp et s'y tenir.

1.10 Tasksel

Tasksel est une application d'installation de logiciels faisant partie intégrante de l'installeur Debian. Tasksel regroupe les paquets à installer par tâches (ex. serveur LAMP, création audio, etc.), permettant ainsi à l'utilisateur d'installer très facilement l'ensemble des paquets nécessaires à une tâche particulière.

On peut lister les tâches disponibles en tapant la commande suivante :

tasksel --list-task

1.11 Installation des fichiers téléchargés

  • Les fichiers téléchargés sur Internet peuvent se présenter sous des formats différents qui ne sont pas reconnus directement par Ubuntu et nécessitent parfois une compilation, celle-ci peut alors se faire en plusieurs étapes.
  • Selon les formats des fichiers, les installations différent, les explications spécifiques sont données ci-dessous.

1.11.1 Décompression de l’archive.

  • Se placer d'abord dans la répertoire où a été enregistré le fichier téléchargé.
  • Selon Tasksel format, les commandes nécessaires sont (Attention, bien mettre un espace entre la commande [et les options] et le nom du programme ):
    • .tar.gz:
      tar -zxvf <nom_programme>.tar.gz
    • .tar.bz2:
      tar -jxvf <nom_programme>.tar.bz2
    • .gz:
      gunzip <nom_programme>.gz
    • .bz2:
      bunzip2 <nom_programme>.bz2
    • .zip
      unzip <nom_programme>.zip
  • Après décompactage, un dossier portant le nom du programme est créé dans le dossier courant. Il faut maintenant se placer à l’intérieur pour l’étape suivante. Exemple pour le programme xyz téléchargé, il faut se replacer dans le dossier créé à l’intérieur du dossier de téléchargement:
cd /home/guy/téléchargement/xyz

1.11.2 Préparation, choix des options

Pour installer le programme avec les options par défaut, saisir :

./conTaskselfigure

1.11.3 Construction de l’application

Parfois, il est nécessaire à ce niveau, d'avoir installé gettext. Vérifier en lançant

sudo apt-get install gettext

Pour compiler les sources, écrire :

sudo make  # à utiliser quand il y a un fichier makefile

1.11.4 Installation

Pour finir et placer les fichiers nouvellement créés au bon endroit dans le système, passer en mode super-utilisateur et écrire :

sudo make install

Pour plus de précision sur le processus d'installation, se reporter à

http://www./sbincommentcamarche.net/faq/sujet-1328-linux-installer-les-programmes-gestion-des-paquets-compil#ii-alien-la-solution-venue-d-ailleurs

1.11.5 Fichiers binaires

Les fichiers d'installation qui, après décompression, apparaissent en .bin (fichiers binaires), s'installent simplement par la commande ./ à partir du répertoire où se trouve le fichier binaire.

sudo ./fichier_install.bin

1.11.6 Fichiers .jar

Des logiciels Java sont distribués au format .jar.

Il suffit de cliquer dessus pour que le programme se lance tout seul.

Sinon, pour les exécuter, utiliser la commande :

java -jar fichier.jar

1.11.7 Fichiers .sh

Pour les installer, se mettre dans le répertoire décomprimé et lancer la commande:

sudo sh <fichier.sh>

1.11.8 Fichiers Source .src

  • Condition nécessaire: le paquet build-essential doit être installé
 sudo apt-get install build-essential
  • Pour installer un fichier src.tar.gz, on commence par le décomprimer, puis on se déplace par la commande cd dans le répertoire issu de cette opération.
  • Entrer les commandes suivantes:
    • ./configure, qui vérifie si les dépendances sont satisfaites (si non, message d'erreur)
    • make, qui compile le code source
    • sudo make install, qui installe. S'il demande un emplacement, lui donner /usr/src, réservé aux sources
    • clean install, qui retire les fichiers temporaires créés au cours de l'installation.

1.11.9 Fichiers .run

Il faut d'abord les rendre exécutables

chmod +x fichier.run

Puis installer par la commande

sudo ./fichier.run

1.12 Installation Flash Player

  • Parfois, on a un mélange des deux procédures. L'installation de Flash Player Linux en est un exemple.

Se rendre sur le site d'Adobe http://www.adobe.com/fr/products/flashplayer/, aller sur "Get Adobe Flash PLayer". Dans la page Téléchargement, choisir la version Linux (en .tar.gz).

Auparavant, on est supposé avoir paramétré Firefox (Menu Edition/Préférences/Téléchargements) et défini un dossier Téléchargements dans /home/son_login, sinon les téléchargements vont sur le bureau.

Cliquer sur Télécharger maintenant . Se placer dans le répertoire de téléchargement, cliquer sur le fichier comprimé en tar.gz pour l'extraire sur place. Un répertoire install_flash_player_9_linux est créé.

Ouvrir alors une console et se placer dans le dossier, vérifier le contenu et lancer l'installation

cd /home/son_login/Telechargements/install_flash_player_9_linux
ls
./flashplayer-installer

A la demande, appuyer sur Enter ou entrer Y pour Yes ou O pour Oui. Si un message précise que le plugin va s'installer dans le répertoire /home/votre_login/.firefox, vérifier sa présence et entrer le chemin.

  • Avec la version 10, on peut télécharger le fichier au format .deb (même si sur le site Adobe, il est marqué pour Ubuntu8.04), ce qui permet une installation par double clic.

L'installation d'Adobe Flash-Player est incompatible avec les paquets flashplugin-installer et flashplugin-nonfree

Fin de développement de la version Linux

Adobe cessant le développement de la version Linux de FlashPlayer, il faudra basculer sur une nouvelle application, PipeLight. L'installation est donnée sur la page https://doc.ubuntu-fr.org/pipelight.

Flashplugin-installer

Il reste toujours Flashplugin-installer qui est installé par le paquet adobe-flashplugin disponible en Xenial 16.04 LTS (doc sur https://doc.ubuntu-fr.org/flashplayer).

:~$ dpkg -l|grep flash
ii  flashplugin-installer                       24.0.0.221ubuntu0.16.04.1                     amd64        Adobe Flash Player plugin installer

1.13 Installation Adobe Acrobat

Acroead (n'existe plus)

Attention, Adobe ne fournit plus maintenant de fichier d'installation Linux. Garder précieusement les fichiers enregistrés disponibles sur son disque dur.

Adobe Reader

Adobe ne fournit plus ce logiciel pour Linux. Les versions présentées ci-dessous sont obsolètes, présentent des risques de sécurité, et risquent de ne pas fonctionner du tout.

  https://bugs.launchpad.net/ubuntu/+source/acroread/+bug/1176131 : 9.5.5
Installation

Lancer successivement les commandes suivantes:

wget http://ardownload.adobe.com/pub/adobe/reader/unix/9.x/9.5.5/enu/AdbeRdr9.5.5-1_i386linux_enu.deb
chmod 777 AdbeRdr9.5.5-1_i386linux_enu.deb
sudo dpkg -i AdbeRdr9.5.5-1_i386linux_enu.deb

puis, si Ubuntu est en version 64 bits (et message d'erreur à la dernière commande dpkg) :

sudo apt-get -f install
sudo apt-get install libgtk2.0-0:i386 libnss3-1d:i386 libnspr4-0d:i386 lib32nss-mdns libxml2:i386 libxslt1.1:i386 libstdc++6:i386 
Installation sur Xenial 16.04 LTS
  • Télécharger le dernier paquet AdobeReader en 32 bits
wget http://ardownload.adobe.com/pub/adobe/reader/unix/9.x/9.5.5/enu/AdbeRdr9.5.5-1_i386linux_enu.deb
  • Aller sur Gestionnaire de fichiers/Téléchargements
  • Double cliquer sur l'icône du fichier téléchargé
  • Ouvrir Logithèque Ubuntu
  • Chercher AdobeReader et cliquer sur Installer
  • Un avertissement apparaît faisant état d'une mauvaise qualité, passer outre en cliquant sur Ignorer et Installer
  • L'installation se fait.

1.14 Cas particulier des paquets RPM

1.14.1 Alien : convertir un paquet dans un autre format

Comme il est décrit dans la page concernant l'utilisation des dépôts, la distribution Ubuntu gère nativement les paquets précompilés au format .deb. Mais, il apparaît que de nombreux autres systèmes de paquets existent pour d'autres distributions: .rpm, utilisé par les distributions basées sur RedHat Linux, .tgz pour Slackware et .slp de Stampede.

L'application Alien est un programme en ligne de commande pouvant convertir des paquets d'un système à un autre. Il gère ces quatre formats (.deb, .rpm, .tgz et .slp). Si un programme recherché n'est pas disponible dans un paquet pour Ubuntu mais l'est pour d'autres distributions, alien sera alors d'une aide précieuse.

Toutefois, faire bien attention lorsque on utilise alien. La conversion d'un type de paquet à un autre n'est pas toujours parfaite. Lorsque cela est possible, on doit toujours préférer des paquets au format .deb et créés pour Ubuntu.

1.14.2 Installation d'Alien

Il suffit d'installer le paquet alien par Synaptic.

1.14.3 Utilisation

(paquet.ext étant un paquet .rpm, .slp ou .tgz)

  • Convertir un paquet en .deb
sudo alien -d paquet.ext  # ext, baptême générique pour extension
  • Installer directement un .rpm
sudo alien -i paquet.ext

Ceci convertit d'abord le paquet en .deb puis l'installe.

Pour plus d'informations, se reporter à http://www.linux-kheops.com/doc/man/manfr/man-html-0.9/man1/alien.1.html

On peut consulter la section suivante pour les options disponibles avec Alien.

Exemple

Supposer un paquet au format avg antivirus avg71lms-r30-a0782.i386.rpm.

Pour convertir .rpm en debian:

sudo alien -k avg71lms-r30-a0782.i386.rpm

On doit avoir maintenant un fichier avg71lms-r30-a0782.i386.deb

Pour installer le fichier .deb:

sudo dpkg -i avg71lms-r30-a0782.i386.deb

Si on n'utilise pas l'option -k, on doit obtenir un fichier avg71lms_r30-1_i386.deb, à la différence, ceci ajoutera l'indice 1.

Pour utiliser plus d'options valables pour alien, consulter la page man d'alien ou la documentation Ubuntu http://doc.ubuntu-fr.org/alien

1.14.4 Alternative

On peut télécharger une interface graphique permettant de simplifier l'utilisation de Alien. Pour ce faire, rendez-vous à la page suivante sur le site: ACRED.

{{http:acred.jpg| https://doc.ubuntu-fr.org/acred

1.14.5 apturl ou apt://

Depuis Ubuntu 7.10, on peut installer des paquets par simple clic sur un lien. Si cela ne fonctionne pas, installer le paquet apturl de façon classique (ligne de commande ou Gestionnaire Synaptic). La fonction est directement compatible avec le navigateur Firefox avant la version 3. Elle nécessite un paramétrage pour Opéra et pour Swiftfox.

apturl sous Firefox 3

Consulter la documentation Ubuntu http://doc.ubuntu-fr.org/apturl. Après modification de l'URL "about:config" dans Firefox, fermer et redémarrer Firefox. A la première utilisation (par exemple, apt://mplayer), une fenêtre "Lancement de l'application" s'ouvre, cliquer sur le bouton "Choisir" et cliquer sur "Système de fichiers", et le répertoire /usr/bin puis le fichier apturl. Ne pas oublier de cocher "Se souvenir de mon choix" et valider.

Exemple d'installation pour installer VLC, si on trouve le lien apt://vlc, il suffit de cliquer dessus. Pour installer VLC et K3B, on clique sur le lien apt://vlc,k3b.

1.15 Suppression de paquet

Si après l'installation d'un paquet, le système indique qu'un autre paquet est devenu intile et qu'il n'est plus nécessaire, on peut le supprimer avec la commande

sudo apt-get autoremove

1.16 Stockage des paquets

Les paquets sont enregistrés dans /var/cache/apt/archives. On peut donc revenir en arrière sur certaines mises à jour en désinstallant la dernière version. Décocher ensuite le dépôt dont elle dépend (exemple Wine) et ensuite, cliquer sur le paquet .deb de la version précédente.

1.17 Sauvegarde des paquets installés

Pour sauvegarder la liste des paquets installés en vue de restauration ultérieure, se reporter à la documentation sur http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/comment_sauver_et_restaurer_la_liste_des_paquets

1.18 Problèmes éventuels

  • Message d'erreur "Impossible de verrouiller /var/lib/dpkg/lock - open".
    • Vérifier qu'une auttre ressource n'empiète pas, la fermer si besoin.
    • Forcer la fermeture par
sudo rm -rf /var/lib/apt/lists/lock

1.19 Configuration

Certaines applications ont besoin d'être configurées avant premier démarrage, en général, c'est inclus dans la séquence d'installation. On peut reprendre cette configuration à tout moment en lançant:

sudo dpkg-reconfigure <nom_paquet>

1.20 Documentation

Pour plus d'information, consulter http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/compilation.

2. Mises à jour

2.1 Update Manager

Sur Ubuntu, les mises à jour des logiciels installés se font à travers un interface graphique UpdateManager lancé par le Dash et Gestionnaire de mises à jour.

Il suffit ensuite de cliquer Installer les mises à jour.

Ce programme d’Ubuntu prend en charge la mise à jour de l’ensemble système, applications, utilitaires et jeux installés.

2.2 Mises à jour par la console

En mode console, les commandes suivantes sont à exécuter successivement:

sudo apt-get update
sudo apt-get dist-upgrade

On peut faire d'une pierre deux coups.

sudo apt-get update && sudo apt-get dist-upgrade

On peut maintenant utiliser des commandes plus simples, comme apt update, apt upgrade, apt remove

3. Contrôle d'intégrité d'une image CD téléchargée

  • Quand on télécharge une nouvelle version d'Ubuntu, il est toujours prudent de vérifier l'intégrité du téléchargement. La première condition est d'avoir installé le paquet apt://coreutils. La commande suivante à utiliser est md5sum suivie du fichier image à vérifier:
md5sum <nom_fichier.iso> 

Il suffit ensuite de comparer l'empreinte md5 obtenue avec l'empreinte md5 de référence.

Exemple pour le téléchargement de l'image du Desktop CD Ubuntu 8.10 en version 32 bits:

Pour cet exemple, la liste des empreintes est donnée à la page suivante http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/comment_verifier_l_integrite_de_son_image_cd#liste_des_empreintes_md5 ou https://help.ubuntu.com/community/UbuntuHashes

  • Pour vérifier un CD-ROM, utiliser la commande:
md5sum /dev/cdrom  # selon, ce peut être cdrom1 ou cdrom2 ou sr0 ou sr1 (Lancer df au préalable)

4. Alternative: Appnr

Sur le site Appnr (http://appnr.com), on dispose directement d'un interface pour les installations, il suffit de cliquer sur le bouton Install et Synaptic prend la suite pour l'installation.

5. Fichiers multimedia, codecs

Tous les formats ne sont pas reconnus d'office sur Ubuntu après installation. Les compatibilités s'améliorent au fûr et à mesure des installations d'applications multimedia (VLC, Quictime, Flash Player… ) qui arrivent avec des biblothèques et paquets complémentaires, de codecs, de paquets spécifiques. Voir par exemple les dépendances de VLC:

apt-cache depends vlc  # 30 paquets

de même pour Ubuntu-restricted-extras:

apt-cache depends ubuntu-restricted-extras  # 13 paquets supplémentaires
  • A priori, ajouter dans les sources de logiciels le dépôt Medibuntu où se trouvent de nombreux paquets intéressants
    • Ajouter dans les dépôts
      deb http://fr.packages.medibuntu.org/ karmic free non-free
    • Ajouter la clé GPG correspondante
      sudo apt-key adv --recv-keys --keyserver keyserver.ubuntu.com 2EBC26B60C5A2783
    • Mettre à jour
  • Cas du MPEG4

Sur iTUnes, iPod et iPhone, Apple utilise le format MPG-4. Pour en profiter, ajouter sur Ubuntu 9.10 les dépôts suivants:

Ajouter la clé GPG:

sudo apt-key adv --keyserver keyserver.ubuntu.com --recv-keys 6E80C6B7

Mettre à jour et installer le paquet banshee

sudo apt-get update 
sudo apt-get install banshee
  • Ecoute Deezer

Pour écouter la musique sur http://www.deezer.com/fr, vérifier l'installation des paquets adobe-flashplugin et flashplugin-nonfree-extrasound, peut-être aussi libflashplayer.so

6. Installations sans Internet

7. Applications installées

  • Pour connaître la liste des applications installées, utiliser dpkg avec l'option -l:
guy@Astserv:~$ dpkg -l asterisk
Souhait=inconnU/Installé/suppRimé/Purgé/H=à garder
| État=Non/Installé/fichier-Config/dépaqUeté/échec-conFig/H=semi-installé/W=attend-traitement-déclenchements
|/ Err?=(aucune)/H=à garder/besoin Réinstallation/X=les deux (État,Err: majuscule=mauvais)
||/ Nom            Version        Description
+++-==============-==============-============================================
ii  asterisk       1:1.4.21.2~dfs Open Source Private Branch Exchange (PBX)
guy@Astserv:~$
  • Pour rechercher un fichier dans les paquets installés, utiliser dpkg -S avec le motif du fichier à rechercher:
guy@Athos10:~$ dpkg -S mount.cifs
cifs-utils: /usr/share/man/man8/mount.cifs.8.gz
cifs-utils: /sbin/mount.cifs
  • On peut utiliser également apt-cache policy nom_paquet qui donne également le dépôt correspondant au paquet:
guy@Athos-U9:~$ apt-cache policy tcpdump
tcpdump:
  Installé : 3.9.8-4ubuntu2
  Candidat : 3.9.8-4ubuntu2
 Table de version :
 *** 3.9.8-4ubuntu2 0
        100 /var/lib/dpkg/status
     3.9.8-4 0
        500 http://mir1.ovh.net jaunty/main Packages
  • Pour savoir les applications installées qui traitent un sujet, ajouter l'objet de la recherche par grep

guy@Astserv:~$ dpkg -l | grep asterisk
ii  asterisk                                  1:1.4.21.2~dfsg-3ubuntu2          Open Source Private Branch Exchange (PBX)
ii  asterisk-config                           1:1.4.21.2~dfsg-3ubuntu2          Configuration files for Asterisk
ii  asterisk-sounds-main                      1:1.4.21.2~dfsg-3ubuntu2          Core Sound files for Asterisk (English)
guy@Astserv:~$ 

9. Version/Noyau installé

Pour connaître la version Ubuntu et la version du noyau utilisées, entrer:

uname -a

En mode graphique, cliquer Applications/Outils Système/Sysinfo (à installer si nécessaire). Les informations

  • version Ubuntu
  • version noyau

apparaissent. Bien d'autres informations sont également disponibles.

10. Problème d'installation

  • Si on rencontre un problème d'installation ou d'installation incomplète, le nettoyage se fait en général par:
sudo dpkg --configure -a
installations-mises_a_jour.txt · Dernière modification: 2017/02/22 17:22 par g.rnd@free.fr